Pour les chroniqueurs et les historiens du siècle dernier, le Mont-Cindre fut de tout temps le lieu privilégié où plus d’un anachorète vint se réfugier, bien avant la fondation d’un ermitage. L’abbé Duplain rapporte la description d’un ermitage, écrite par St Eucher, évêque de Lyon entre 430 et 450 et semble persuadé que ces lignes sont destinées à l’ermitage du Mont-Cindre...

Lithographie de 1835 - C. Beaulieu - Lyon, imprimerie de Charvin

MT CINDRE

Insérez un titre...

Insérez un texte ici...

Insérez un titre...

Insérez un texte ici...

Insérez un titre...

Insérez un texte ici...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player